Archive for décembre, 2011

Phénix (ta mère)

Trois mois. J’entends déjà persifler les langues. Qu’elles soient de putes ou de vipères, peu importe la provenance, je sais qu’au fond, suceuses de sang comme de sperme nous avaient enterrés depuis belle lurette. J’ai donc choisi un samedi grisâtre pour faire mon come-back, tel le phénix, la chatte Pépita ou plus récemment la grand-mère [...]